Bienvenue

L’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un Ordre de Chevalerie sous l’autorité du Pape et dirigé par le Cardinal Grand Maître, qui œuvre pour aider la communauté chrétienne de Terre sainte, aujourd’hui territoire de Jérusalem, d’Israël, de la Palestine, de Jordanie et de Chypre.

Sa devise est « Deus lo vult » (Dieu le veut).

L’ordre comporte actuellement environ 30.000 membres présents dans plus de trente-cinq pays.

Les membres prennent un double engagement : 

- Soutenir spirituellement et matériellement (écoles, cliniques, orphelinats, …) les chrétiens de Terre sainte 

- Approfondir ensemble leur foi

Visitez ce site pour toucher du doigt notre action !

Nos dernières nouvelles

«Est-il juste de dire que notre Ordre est un Ordre religieux de laïcs?»

Une question de Paco Garcia Burgos, Chevalier du Saint-Sépulcre, Lieutenance pour le Mexique Une réalité ecclésiale moderne Notre Ordre n’est pas un Ordre religieux mais un “Ordre équestre pontifical” constitué de laïcs, dans lequel les ecclésiastiques et aussi les religieux et religieuses ont leur place. Nous formons une institution ayant une personnalité juridique, qui en raison de son activité œuvre comme  “organisation centrale de l’Eglise catholique” . Tous ses membres, hommes et femmes, sont en effet des baptisés, fidèles du Christ. Les responsables exécutifs de l’Ordre du Saint-Sépulcre (Lieutenant Général, Gouverneur Général, Vice-Gouverneurs, Lieutenants et Délégués Magistraux), sont tous des laïcs, volontaires et non salariés. Parmi les hauts responsables, deux sont des ecclésiastiques : le Grand Maître, choisi par le Pape, et l’Assesseur choisi avec le consentement du Pape. Les Grands Prieurs et les Prieurs de même que les religieux et religieuses qui appartiennent à l’Ordre ont une mission d’accompagnement spirituel des membres, en coordination avec les Lieutenants et les Délégués Magistraux. Nous souhaitons que les laïcs, largement majoritaires à tous les niveaux dans l’Ordre, puissent vivre en profondeur leur baptême en vertu duquel ils sont “prêtres, prophètes et rois”! Ils sont appelés grâce au soutien de la prière, à témoigner de la Parole de Dieu vécue au quotidien, avec l’aide de l’Esprit Saint qui les habite, puisqu’ils sont membres du Corps du Christ qu’est l’Eglise, et qu’ils partagent, avec le Christ, la dignité de fils du Père dans le Royaume de Dieu. I Ainsi notre Ordre, bien que très ancien, est une réalité ecclésiale moderne dans sa mission car il participe à la sollicitude du Pontife romain en ce qui concerne les Lieux saints et les institutions catholiques en Terre Sainte. Cette mission se nourrit en donnant une importance première à la sainteté personnelle (spiritualité) et à la mise en pratique de la foi dans tous ses contenus et dans tous les états de vie des membres. Je souhaite renforcer ces aspects particuliers de notre institution en encourageant les membres laïcs à se former chrétiennement en permanence, notamment grâce au pèlerinage régulier en Terre Sainte, pour qu’ils soient toujours davantage missionnaires de l’Evangile du Christ dans la société d’aujourd’hui, où Dieu est trop souvent ignoré. Nous voulons vivre la coresponsabilité de manière synodale, être un exemple de “famille” où s’expérimente le dialogue et la fraternité entre vocations diverses, pour un noble idéal. Fernando Cardinal Filoni Grand Maître     Source : © Grand Magistère Photo : © Grand Magistère

Lire plus
Le Pape remercie le roi de Jordanie pour l’accueil des migrants

Ce jeudi 10 novembre le Pape François a reçu en audience au Palais apostolique, le roi de Jordanie Abdallah II ibn al-Hussein, accompagné de son épouse, la reine consort Rania. La rencontre privée qui a duré une vingtaine de minutes, a porté essentiellement sur la situation au Moyen-Orient et la question des migrants.     Pour la quatrième fois depuis le début de son pontificat, François rencontre le roi Abdallah II. Il en a profité pour le remercier pour son rôle de protecteur des lieux saints et pour l'accueil offert par la Jordanie aux migrants dans la région. Ce petit pays dirigé depuis 1946 par la monarchie hachémite, qui compte un peu plus de dix millions d'habitants, accueille en effet plus d'un million de Syriens qui fuient leur pays, ainsi que des travailleurs migrants de d'autres nationalités, qui viennent des régions voisines, et sont employés principalement dans l'agriculture et la construction. Un exemple d'hospitalité pour lequel le Pape a exprimé sa gratitude. Les entretiens avec la Secrétairerie d'État Le roi Abdallah II a également rencontré le cardinal Pietro Parolin secrétaire d'État du Saint-Siège, et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États et les organisations internationales. Outre «l'appréciation des bonnes relations bilatérales existantes», d e nombreux et importants sujets ont été abordés, comme l'indique une note du Bureau de presse du Vatican. «Il a été fait référence à la nécessité de continuer à développer le dialogue interreligieux et œcuménique, en veillant toujours à ce que l'Église catholique en Jordanie puisse exercer librement sa mission», peut-on lire. Tout en soulignant l'importance de promouvoir la stabilité et la paix au Moyen-Orient, avec une référence particulière à la question palestinienne, et à la question des réfugiés, la nécessité de préserver et d'encourager la présence chrétienne dans la région a été réitérée. A cet égard, informe encore le communiqué du Vatican, il a été souligné la nécessité de continuer à préserver le statu quo sur les lieux saints de Jérusalem, lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où sont cultivés le respect mutuel et le dialogue. L'échange de cadeaux Au terme des entretiens avec le Pape François, après la présentation de la délégation jordanienne, a eu lieu un échange de cadeaux. Le roi de Jordanie a remis au Saint-Père une copie photocopiée d'un ancien coran, et de l'encens naturel . François a pour sa part offert une médaille en bronze, encadrée de marbre, représentant saint Pierre et la colonnade, des volumes de documents pontificaux, le message pour la Journée mondiale de la paix de cette année, ainsi que le document sur la fraternité humaine et le livre sur la Statio Orbis du 27 mars 2020, édité par Lev. Audiences précédentes Le roi Abdallah II avait rencontré le Pape François pour la première fois le 29 mai 2013. Il s'agissait d'une audience cordiale, comme cela avait été rapporté à l'époque. Le Souverain pontife nouvellement élu l'avait remercié pour ses relations avec l'Eglise catholique du pays. Une deuxième réunion avait eu lieu en avril 2014 au Vatican, à la maison Sainte Marthe, avant le premier et unique voyage de François en Terre sainte, qui, outre Israël et la Palestine, comprenait une étape en Jordanie. L'audience s'est déroulée dans une atmosphère cordiale et non formelle - comme l'a souligné le Bureau de presse du Vatican à cette occasion - avec pour thème principal, «l'engagement pour la paix et le dialogue interreligieux» . Le roi Abdallah II était accompagné du prince Ghazi bin Hussein, son conseiller pour le dialogue entre le christianisme et l'islam. Salvatore Cernuzio  pour Cité du Vatican Photo : © archives photographiques personnelles lds

Lire plus
Une proposition à tous les membres de l'Ordre du Saint-Sépulcre

LE COIN DU GRAND MAITRE Je salue cordialement tous les membres de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. À mon arrivée dans l'Ordre en tant que Grand Maître, j'ai voulu réfléchir sur la manière dont je pourrais non seulement être présent dans les bureaux centraux et occasionnellement lors des investitures, mais aussi entrer en relation de plus près avec vous, Membres de notre Institution pontificale. Notre paroisse est une « grande paroisse » et, comme dans toutes les grandes familles, la distance et le nombre peuvent parfois rendre la relation moins personnelle. J’ai souhaité créer des initiatives, à travers nos moyens de communication, pour entrer en dialogue en écoutant vos questions et en offrant des éléments de réponse. Ainsi, sur notre site www.oessh.va vous trouvez une rubrique : L e coin du Grand Maître . Nous publions la réponse à l'une des lettres les plus significatives qui me parviennent. Je souhaite de préférence des questions relatives à notre Ordre, à sa vie, en ce qui concerne l'Eglise, la vie chrétienne, l'engagement en Terre Sainte. J'aimerais que vos questions ne soient pas formelles mais authentiques, dans le respect de toutes les règles de confidentialité. Vous pouvez m’adresser de brèves lettres à l'adresse fcf@oessh.va en mettant comme objet de votre mail « Angolo del Gran Maestro» , ou par la poste à l'adresse du Grand Magistère ( OESSH-00120 Vaticano ). Communiquer c'est participer, dialoguer c'est se connaître, interagir c'est s'estimer. Avec tous mes vœux de bon succès. Fernando Cardinal Filoni Source : © Grand Magistère Photo : © Grand Magistère

Lire plus
Inauguration de la centrale solaire du couvent des Franciscains de Bethléem

Le couvent et l'église Sainte-Catherine de Bethléem seront alimentés par l'énergie solaire. Le système - avec des panneaux photovoltaïques installés sur le toit de l'église - a été inauguré le 1er novembre par le frère Francis Patton, Custode de Terre Sainte. F. FRANCESCO PATTON ofm Custode de Terre Sainte "C'est un projet important parce que c'est le premier du type que nous menons dans le domaine environnemental. Il est en phase avec ce que dit le pape François dans son encyclique ' Laudato Sì ' sur le soin de la création" . F. RAMI ASAKRIEH, ofm Pasteur latin de Bethléem "Aujourd'hui est un jour d'action de grâce à Dieu . Nous avons mené à bien un projet de la spiritualité franciscaine que nous vivons en Terre Sainte : la protection de la nature et l'utilisation d'énergie durables comme celle provenant du soleil. Ce projet permettra de limiter les frais d'électricité du monastère et de l'église". Ing. ANTONIO HABASH Directeur général de Soltech " La capacité totale du projet est de 155 kilowatts, ce qui équivaut à une production annuelle de 255 mille kilowattheures. Les panneaux solaires qui ont été installés font partie des dernières technologies disponibles sur le marché aujourd'hui". Étaient présents à la cérémonie d'inauguration de l'usine le gouverneur de la province de Bethléem, Kamel Hamid, le maire de Bethléem, Hanna Hanania, et le directeur de la Fondation pour le développement de Bethléem, Akhoud Adibis. Dans son discours, Frère Francis Patton, a cité le Cantique des Créatures de St François, dont le premier verset parle précisément du soleil. Dieu, a ajouté le Custode, a créé le soleil comme un cadeau gratuit pour tous, sans distinction de religion ou d'origine. Ing. JAWAD ABU ZAR Compagnie électrique du gouvernorat de Jérusalem Directeur de la branche de Bethléem "Ce projet permet d'économiser la même quantité d'énergie que celle que la province de Jérusalem achète à la société qatarie, ainsi que d'économiser les pertes dans les réseaux électriques pendant le processus de transmission." La réalisation du projet n'aurait pas été possible sans le soutien de la fondation "Aide à l'Eglise en besoin" . F. FRANCESCO PATTON, ofm Custode de Terre Sainte "C'est une fondation qui aide l'Église, et aussi les missions que nous faisons dans de nombreux endroits différents, et nous voudrions les remercier".  La production d'énergie solaire dans le complexe Sainte-Catherine à Bethléem est l'un des projets que la Custodie de Terre Sainte mène pour préserver l'environnement et servir la communauté locale. F. FRANCESCO PATTON, ofm Custode de Terre Sainte "Nous menons des projets similaires au Liban et en Syrie, où l'électricité n'est disponible qu'une heure ou deux par jour. Au Liban et en Syrie, nous nous efforçons non seulement d'installer des panneaux solaires dans nos maisons, mais aussi de fournir de petits projets à la communauté chrétienne locale pour l'aider à bénéficier d'un peu d'électricité pendant la journée". Source: Site Web Christian Media Center Photo: © Fotoarchief lds

Lire plus
Plus de nouvelles
Ordre Équestre du
Saint-Sépulcre de Jérusalem
Parvis de la Basilique 1
1083 Bruxelles
Newsletter

Le présent site internet place des cookies. Les cookies essentiels sont nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être refusés. Les autres cookies sont optionnels et ne seront placés que si vous les autorisez. Consultez notre politique en matière de cookies pour en savoir plus.